Zen-topia Mons

         

Mons : Capitale Culturelle de la Wallonie

Capitale Culturelle de la Wallonie depuis 2002 et Capitale culturelle européenne en 2015, Mons est plus que jamais Ville d’Art.

Importante cité administrative, judiciaire et universitaire de la Province de Hainaut dont elle est le chef-lieu, Mons a surtout consolidé son rôle de pôle d’attraction sur le plan patrimonial et touristique.

Mons est la ville aux 3 chefs-d’œuvre reconnus au patrimoine mondial de l’UNESCO : le Beffroi, les Minières Néolithiques de Spiennes et le Doudou.

Mons est également une cité créative qui évolue avec, par exemple, sur le plan culturel pas moins de 5 nouveaux musées : le Mons Memorial Museum (MMM), le Musée du Doudou, l’Arthothèque, le SILEX’s et le Musée du Beffroi. Patrimoine au cœur historique de Mons

Dans le cœur historique, la ville compte d’édifices appartenant au patrimoine majeur de Wallonie, comme la Collégiale Sainte-Waudru, à l’allure imposante, l’Hôtel de Ville gothique, de la grande époque des Ducs de Bourgogne et le Beffroi baroque , haut de 87 mètres, unique en son genre.

Visites incontournables dans la périphérie

La ville de Mons, c’est également une périphérie verdoyante avec des sites de premier plan, comme le Port de Plaisance du Grand-Large, le PASS, Parc d’aventures scientifiques (où se déroulera le Salon Zen-topia) à Frameries, le Grand-Hornu, les Minières Néolithiques de Spiennes – le SILEX’s – ou la célèbre Maison Van Gogh à Cuesmes.

Mons, entre tradition et modernité

Mons, c’est bien sûr le Doudou, plongeant ses racines dans un lointain passé de traditions populaires et religieuses, comme la Procession du Car d’Or, datant du XIVe siècle, et le Combat légendaire dit « Lumeçon » qui met aux prises Saint-Georges et un dragon devant des dizaines de milliers de personnes, chaque année le dimanche de la Trinité.

Enfin, Mons, c’est une ville tournée vers l’avenir avec son Parc Scientifique Initialis, regroupant une trentaine d’entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies telles que la biochimie, les télécommunications, le génie civil et l’informatique.